25 ans après les avoir abandonnés, François Bourgeon renoue avec "Les Passagers du vent". Isa a vieilli ; les autres personnages ont disparu ; et voici Zabo, 16 ans, fille de Louisianne en pleine guerre de Sécession.

La BD historique est un genre en soi. Et en matière de BD historique, il y a un avant et un après « Les Passagers du vent ». Par son extrême précision touchant au contexte, la seconde partie du XVIIIème siècle et la traite négrière, son obsession du détail vrai, de l’architecture des navires au moindre bouton d’uniforme, et à un sens aigu du récit, l’auteur, François Bourgeon, avait conquis, dans les années 80, un large public et le respect des historiens. Au point de voir son œuvre, et c’était une des premières bandes dessinées à le faire, entrer dans les classes de collège et de lycée. Un quart de siècle après la publication du tome 5 des « Passagers du vent », un nouvel album, enfin, nous laisse entrevoir l’épilogue de la saga. Il faudra deux volumes pour conclure. Le livre 1 de « La petite fille Bois-Caïman » arrive en librairie cette semaine. Bourgeon y témoigne d’une érudition extraordinaire. Et dans les mots et dans les images. On le croirait contemporain des personnages qu’il nous permet de côtoyer dans la Louisiane de 1862 et à Saint Domingue en 1782. L’histoire commence en pleine guerre de Sécession. Nous accompagnons l’exode de Zabo, jeune fille téméraire du sud esclavagiste. Un flash back et nous retrouvons Isa, l’héroïne historique des « Passagers du vent » lorsqu’elle parvint enfin aux Antilles après avoir fui le royaume de France, traîné du côté des pontons anglais, fait une longue escale aux comptoirs d’Afrique et enfin traversé l’Atlantique sur l’un de ces bateaux qui transportaient ce que l’on nommait alors le bois d’ébène, les noirs entravés. Deux femmes, deux destins formidables pour une série que nous retrouvons avec un très grand bonheur.
« La petite fille Bois-Caïman » 12bis éditions.
 
 
 

Cette fresque historique, qui a pour cadre la mer au XVIIIe siècle, raconte les aventures rocambolesques et tragiques d'Isa. La jeune héroïne, une noble dont on a volé l'identité, rencontre sur un navire de la Marine royale un membre de l'équipage, Hoel, à qui elle sauve la vie. Hoel se retrouve prisonnier dans un sinistre ponton anglais. Aidée par son amie anglaise Mary, Isa parvient à le libérer. Isa, Hoel et Mary embarquent à bord d'un navire négrier, la « Marie-Caroline », et arrivent au comptoir de Juda au Dahomey. Face aux intrigues de pouvoir et aux sortilèges africains, Isa doit lutter pour guérir Hoel d'un empoisonnement. La « Marie-Caroline » repart pour Saint-Domingue avec à son bord le « bois d’ébène » c’est-à-dire les esclaves. Ces derniers se mutinent mais leur révolte est réprimée dans un bain de sang. L'arrivée à Saint-Domingue sera déterminante pour Hoel et Isa.

tintinabulles Statue 60 cm Kriss de Valnor (Attakus) Les Passagers du Vent, tirage de tête du tome 6, La petite fille Bois-Caiman